Pour pouvoir voter lors des élections régionales et départementales des 20 et 27 juin 2021, il est possible de s'inscrire sur les listes électorales jusqu'au 14 mai 2021 minuit.

Chaque Français qui devient majeur est inscrit automatiquement sur les listes électorales si, à 16 ans, il s'est fait recenser pour la Journée défense et citoyenneté (JDC). Il est possible de vérifier que l'inscription a bien eu lieu en faisant une recherche sur l'outil de service-public.fr. L'inscription est aussi automatique pour les personnes venant d'obtenir la nationalité française.

Si vous avez déménagé ou n'avez jamais été inscrit sur les listes électorale, il est encore temps de faire les démarches administratives.

Celles-ci s'effectuent auprès de sa mairie de résidence ou, désormais, en ligne via un site Internet dédié, accessible avec un compte service-public.fr ou via France Connect . Il faut alors joindre une version numérisée des documents demandés (justificatifs d'identité et de domicile).

Toutes les informations pratiques sont disponibles sur le site officiel de l'administration française : www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N47

 

 

A QUOI SERVENT LES ÉLECTIONS RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES ?

Les élections régionales et les élections départementales sont deux scrutins organisés tous les six ans pour renouveler la composition des conseils régionaux et des conseils départementaux.

QUELLES SONT LES COMPÉTENCES DES RÉGIONS ET DES DÉPARTEMENTS ?

Régions. Elles interviennent en matière de développement économique, d’aménagement du territoire, de formation professionnelle, mais aussi de transports non-urbains (réseau TER notamment). Les régions sont également les collectivités chargées de la gestion des lycées.

Départements. Ils exercent des compétences dans le domaine de l’action sociale (aide sociale à l’enfance, aide aux personnes âgées, aux personnes handicapées, ou encore le revenu de solidarité active). Ils ont aussi la compétence pour la gestion des collèges.

COMMENT FONCTIONNE LE MODE DE SCRUTIN ?

Les deux élections se tiennent le même jour, mais leurs modes de scrutin respectifs sont très différents.

Régionales. Il s’agit d’un scrutin de liste mixte à deux tours, avec représentation proportionnelle et prime majoritaire. Les électeurs votent pour des listes composées alternativement de personnes de sexe opposé, et comptant autant de noms qu’il y a de sièges à pourvoir au sein de l’assemblée régionale.(183 pour la Nouvelle Aquitaine)

Au premier tour, si une liste recueille plus de 50% des suffrages exprimés, celle-ci remporte une prime correspondant à un quart des sièges à pourvoir. Les sièges restants sont répartis à la proportionnelle entre les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages, y compris la liste déjà bénéficiaire de la prime.

Si aucune liste n’obtient la majorité absolue, un second tour est organisé. Seules les listes ayant obtenu au moins 10% des suffrages au premier tour peuvent y participer, mais les fusions avec des listes ayant obtenu au moins 5% sont autorisées. A l’issue du second tour, la liste qui arrive en tête obtient un quart des sièges, et le restant est réparti entre les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages.

Départementales. Il s’agit d’un scrutin binominal majoritaire à deux tours. Dans chaque canton, les électeurs désignent un binôme composé d’une femme et d’un homme, ce qui garantit une stricte parité dans les assemblées départementales. Au premier tour de scrutin, un binôme est élu s’il obtient plus de 50% des suffrages exprimés, et au moins un quart des inscrits.

Si ces conditions ne sont pas réunies, un second tour est organisé. Dans ce cas, la majorité relative suffit : le binôme qui arrive en tête est élu. Pour participer au second tour, un binôme doit avoir obtenu 12,5% des électeurs inscrits lors du premier tour.